L’art français de la guerre

J’allais mal; tout va mal ; j’attendais la fin.
Quand j’ai rencontré Victorien Salagnon, il ne pouvait être pire, il l’avait faite la guerre de vingt ans qui nous obsède, qui n’arrive pas à finir, il avait parcouru le monde avec sa bande armée, il devait avoir du sang jusqu’aux coudes. Mais il m’a appris à peindre. Il devait être le seul peintre de toute l’armée coloniale, mais là-bas on ne faisait pas attention à ces détails. Il m’apprit à peindre, et en échange je lui écrivis son histoire.
Il dit, et je pus montrer, et je vis le fleuve de sang qui traverse ma ville si paisible, je vis l’art français de la guerre qui ne change pas, et je vis l’émeute qui vient toujours pour les mêmes raisons, des raisons françaises qui ne changent pas.
Victorien Salagnon me rendit le temps tout entier, à travers la guerre qui hante notre langue.

L’art français de la guerre de Alexis Jenni, Editions Gallimard, 18/08/2011 – 633 pages

Actualités

ÉLOGE IMMODÉRÉ DU VIN DE BORDEAUX

23 mai à 18 h30 Néctar das Avenidas

La Nouvelle Librairie Française et le caviste Néctar das avenidas vous invitent pour une rencontre avec Jean-Luc Schilling pour une présentation de son livre suivie d’une dégustation ... Lire la suite

Jeudi 23 mai à 18h00 RENCONTRE AVEC KENNETH WHITE